La toux est un réflexe naturel de l’organisme déclenché lors d’une agression des voies aériennes, permettant de drainer les voies respiratoires. On parle de toux grasse quand elle est productive, c’est-à-dire accompagnée d’une expectoration. En revanche, une toux non productive sera qualifiée de sèche.

Il faut donc distinguer 2 types de toux :
– la toux aigue, le plus souvent lié à une simple infection virale des voies respiratoires (bronchite, rhinopharyngite), qui se calme en 10 à 15 jours.
– la toux chronique qui dure plus de 3 semaines et qui peut être le symptôme d’une pathologie plus sévère qu’il faut rechercher (tuberculose, asthme, pneumopathie, coqueluche, BPCO, cancer bronchique).

Quand consulter son médecin ?

Consulter directement son médecin dans les cas suivants :

  • Toux chronique : qui dure depuis plus de 3 semaines.
  • Fièvre depuis plus de 72 h.
  • Gêne respiratoire, douleur thoracique, accélération du rythme respiratoire ou cardiaque.
  • Toux sèche chez une personne traitée par un inhibiteur de l’enzyme de conversion.

Quel traitement prendre ?

1. Toux sèche (toux d’irritation) : un antitussif

  • Antitussif opiacé : dextrométhorphane.
    À prendre au moment de la toux avec un minimum de 4 h entre deux prises. Durée maximum : 5 jours. Réservé à l’adulte et enfant de plus de 15 ans.
    Contre-indications : insuffisance respiratoire asthme, allaitement, traitement par MAD (prothèse orale).
    Déconseillé en fin de grossesse. Attention au risque de somnolence augmenté par la prise d’alcool. Chez le sujet âgé ou en cas de maladie du foie: consulter le médecin afin qu’il puisse adapter la posologie.
  • Antitussif antihistaminique : oxomémazine.
    Ce médicament contient un antihistaminique, l’oxomémazine. D’autres médicaments en contiennent. Ne les associez pas, afin de ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée (voir la rubrique « Posologie » du médicament). Réservé à l’adulte et à l’enfant de plus de 2 ans.
    L’association avec d’autres médicaments sédatifs est déconseillée en raison du risque de majoration de l’effet sédatif de ce médicament. Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • 2. Toux grasse : un fluidifiant bronchique pour faciliter l’évacuation des bronches

    Acétylcystéine 200 mg

  • L’hygiène de vie

    Alimentation

    • Bien s’hydrater en buvant de l’eau ou des tisanes régulièrement.
    • Stopper sa consommation de tabac et éviter les atmosphères enfumées.

    Bonnes habitudes

    • La température de la chambre doit se situer aux alentours de 19°C.
    • L’atmosphère des pièces ne doit pas être trop sèche. Si besoin, utiliser des humidificateurs ou placer des récipients remplis d’eau contre les radiateurs.
    • En cas d’encombrement nasal, effectuer un lavage régulier avec du sérum physiologique ou des sprays d’eau de mer et se moucher fréquemment.