Le soleil, notre astre de vie que nous attendons avec impatience avant l’été, est indispensable pour le maintien de notre capital santé. Au-delà du plaisir qu’il nous procure par sa chaleur, ce dernier possède bien des vertus thérapeutiques.

En effet, la lumière solaire perçue par nos yeux booste notre moral et constitue un vrai antidépresseur. Cette lumière intervient dans la régulation de notre équilibre biologique et psychique en agissant sur une hormone, la mélatonine. Cela nous permet le soir d’avoir un sommeil de qualité. Son rôle principal apparait dans la synthèse organique, en catalysant la transformation du cholécalciférol en vitamine D3 indispensable pour la rigidité de notre squelette et le renforcement de notre système immunitaire.

Le système immunitaire constitue la première barrière naturelle de l’organisme contre les agressions extérieures. Cependant une exposition prolongée peut être à l’origine de troubles graves dues aux rayons nocifs et dangereux appelés ultraviolets (UV).

Au sommaire :
 

Quels risques lors d’expositions prolongées et non protégées au soleil ?

Les rayons solaires appelés aussi radiations, sont constitués de plusieurs rayons. Certains sont filtrés par la couche d’ozone, les nuages. Tandis que d’autres traversent ces barrières naturelles et atteignent notre peau. C’est le cas des ultraviolets. Ces derniers, lors d’exposition continue, s’accumulent dans l’organisme. Ils sont donc capables de traverser l’épiderme conduisant à son vieillissement prématuré.

Ces UV peuvent aussi entraîner des troubles bien plus graves, comme des carcinomes où mélanomes, qui sont des cancers qui évoluent rapidement vers des métastases et qui peuvent atteindre différents organes, engageant le pronostic vital de la personne ayant subi l’exposition. Au niveau de l’œil, l’exposition peut provoquer une ophtalmie qui à long terme dégénère la rétine et entraine une cataracte.

Sommes-nous tous concernés par les méfaits du soleil ?

Bien que les personnes à la peau claire soient les plus exposées, il existe des facteurs ainsi qu’une prédisposition naturelle qui augmente le risque d’irradiation aux UV. En effet, les personnes ayant des antécédents familiaux de mélanome, ceux qui suivent un traitement photosensible, ou qui possèdent des grains de beauté congénitaux atypiques doivent faire très attention et prendre des dispositions pour se protéger contre ces rayons.

Comment se protéger contre les rayons solaires ?

Des gestes et techniques simples permettent d’éviter ou de diminuer les risques :

• Recherchez l’ombre et évitez le soleil durant l’été entre 11h et 16h.

• Portez t-shirts, lunettes, chapeaux pour diminuer le contact ; même des vêtements légers jouent un rôle important de filtre solaire.

• Pour les parties non couvertes, appliquer régulièrement de la crème solaire toutes les 2 heures et après chaque baignade.

• Pour les enfants et adolescents, des mesures spécifiques sont nécessaires car ils sont plus sensibles aux rayons. Jusqu’à la puberté, ce sont des sujets à risques pour les mélanomes où cancers de la peau. De plus leur cristallin est transparent, et ne joue pas encore pleinement son rôle de barrière naturelle contre les UV.

• Enfin, le danger ne se manifeste pas seulement lors de belles journées ensoleillées, il est important de savoir que même avec un ciel couvert et nuageux les rayons passent aussi. Tout comme le risque ne provient pas d’un coup de soleil unique, mais bien d’une accumulation d’expositions sans protections.